Comment nager plus vite en crawl ?

Tu désires nager plus vite en crawl et améliorer ta poussée ?   


Alors lis bien cet article jusqu’à la fin, nous te donnons de nombreux conseils qui pourrons certainement t’aider.

Le crawl est la nage la plus rapide des quatre nages. C’est également la nage la plus pratiqué car elle offre de bonnes sensations de glisse pour nager longtemps sans se fatiguer. Améliorer ta poussée est primordiale si tu souhaites être performant sur cette nage. Je te laisse regarder la vidéo ci-dessous, nous décryptons les différentes phases du mouvement de bras en crawl et te donnons des exercices techniques te permettant d’améliorer ta poussée en crawl.

Les différentes phases de la poussée en crawl.

Nous avons vu ensemble 4 phases sur le mouvement du bras en crawl : 


Phase 1, avance ton épaule vers l’avant en gardant la main à plat et les doigts légèrement serrés. Il peut y avoir un petit espace entre les doigts.


Phase 2, pointe tes doigts vers le fond du bassin pour tirer un maximum d’eau, tout en gardant le coude fixe. Il doit se fléchir tout en restant au-dessus de ta main. Ton avant-bras te sera également utile durant cette phase, car il t’aide lors de la traction. On voit souvent des nageurs effectuer leur poussée en « tirant avec le coude » ou en « caressant l’eau ». A toi de faire très attention à la manière dont tu vas effectuer ton mouvement, afin de pousser un maximum d’eau. 


Phase 3, accélère ton mouvement jusqu’à la fin de ta poussée lorsque ta main arrive sous ton épaule. C’est très important d’accélérer le mouvement de ton bras car c’est ce qui te permettra de te projeter ton corps vers l’avant et de créer davantage de vitesse. En fonction de l’allure à laquelle tu souhaites te déplacer, tu devras accélérer plus ou moins vite. Fait également très attention à l’orientation de ta main. Elle va jouer un rôle primordial sur l’efficacité de ta poussée lors de l’accélération.


Phase 4, fini ton mouvement de poussée au niveau de ta cuisse (et non au niveau de la hanche). Ton bras doit être tendu à la fin de ta poussée. Si tu sors le bras de l’eau avant qu’il soit arrivé à la hanche, tu perds une sacrée dose d’accélération à chaque mouvement de bras. A la fin d’un 200 ou 400 mètres, cela devient énorme.

Respect l’ensemble de ces phases et tu devrais immédiatement voir des progrès dans ta nage. Fait également attention aux défauts que nous t’avons cité juste avant, et essaye de sentir la manière dont tu te déplaces dans l’eau lorsque tu nages.

Apprendre à sentir l’eau pour nager plus vite.

En natation on va parler de proprioception et de sensation dans l’eau. C’est propre à chacun de nous en fonction de notre niveau de pratique de la nage. Plus tu vas nager avec des exercices et des allures variées plus ton rapport avec l’eau va s’améliorer. Les nageurs expérimentés on cette capacité à sentir l’eau de manière plus ou moins dure en fonction de leur état général. 

 A l’entraînement quand les nageurs ne sont pas en forme en entend souvent des phrases du style : 


- Je suis lourd dans l’eau. 

- J’ai de mauvaise sensation. 

- J’ai l’impression de poussée dans de la soupe


En crawl il est important de travailler la technique de nage mais apprend aussi à sentir l’eau sur ton corps.  Cette sensation se travaille quel que soit le type de série ou ton état de fatigue.

Travail ta poussée en crawl pour nager plus vite… mais pas que !

Je vais être franc avec toi. Et oui, même en suivant tous ces conseils, il se peut que tu n’avances pas plus vite. Pourquoi ? tu vas me dire. Simplement car de nombreux mouvements viennent parasiter ton déplacement en crawl. On appelle cela les résistances passives, ou résistances à l’avancement.

Nageur entrée main dans l'eau nager passion

Par exemple, il se peut que l’entré de ta main dans l’eau dépasse l’axe de ton corps. Cela aura pour conséquence, un balayage à droite et à gauche de tes jambes. Tu n’auras plus un corps hydrodynamique. Ton déplacement sera alors moins efficace.

A l’inverse, l’entrée de ta main peux également être trop excentré. Les conséquences seront alors identiques. Imagine simplement deux voitures identiques.

La voiture n°1 est chargé d’une grosse galerie sur le toit, alors que la voiture numéro 2 n’a rien. 

Tu comprends directement que la voiture n°1 va d’une se déplacer moins rapidement, et de deux, consommer beaucoup plus d’énergie pour une vitesse équivalente.

Améliorer sa poussé c’est bien, mais réfléchir à l’ensemble de sa nage c’est mieux. Si tu ressens un balaye des fesses à droite et à gauche c’est qu’il y a un point qui ne se passe pas correctement.  

La musculation adaptée au travail de la poussée en crawl.

Attention le travail de musculation du nageur est très spécifique selon les objectifs. Pas besoin de travailler comme un furieux en salle pour augmenter sa force. Le nageur doit travailler le mouvement de traction avec les bras, c’est à dire du haut vers le bas. 

(Nous avons conçu un programme de renforcement spécifique natation ici)

Par exemple, il se peut que l’entré de ta main dans l’eau dépasse l’axe de ton corps. Cela aura pour conséquence, un balayage à droite et à gauche de tes jambes. Tu n’auras plus un corps hydrodynamique. Ton déplacement sera alors moins efficace.

A l’inverse, l’entrée de ta main peux également être trop excentré. Les conséquences seront alors identiques. Imagine simplement deux voitures identiques.

Musculation natation nager passion

NAGER PASSION . Créé avec systeme io

© 2019 Copyright  - Tous droits réservés.